L'impact de la Sophrologie sur le nerf vague


41 vues

Le nerf vague (parasympathique ou pneumogastrique) est en fait une paire de nerfs crâniens du système nerveux autonome (ou végétatif). 
Les systèmes sympathiques et parasympathiques ont une fonction végétative : ils interviennent dans la régulation des fonctions vitales internes et régulent la digestion, la fréquence cardiaque, les bronches, la circulation sanguine, la sécrétion d'hormones ... jusqu'à la contraction/dilatation des pupilles !

Ces deux nerfs jouent un rôle capital dans le maintien de l'homéostasie : le maintien de l'équilibre de toutes les fonctions vitales de l'organisme. Si un déséquilibre a lieu, il peut y avoir malaise vagal voire dérèglement de toutes les fonctions vitales internes, voire pathologies.

Le nerf vague est le plus long nerf crânien du corps humain. Il part du cerveau et se rend jusque dans les viscères.  Son appellation de vague se justifie par le fait qu'il est difficile à localiser précisément, il se promène dans le corps ! Il innerve le cœur, l'estomac et les intestins et agit principalement sur le système nerveux parasympathique.

La Sophrologie peut influencer positivement le nerf vague en favorisant la détente et l'équilibre émotionnel. Des exercices sophrologiques ciblés contribuent à apaiser le système nerveux, et potentialisent la santé globale.

A quoi servent les systèmes nerveux sympathiques et parasympathiques ?

Ce sont deux systèmes antagonistes autonomes, nous n'y avons pas accès . L'un stimule, l'autre apaise. Ce sont des systèmes d'adaptation au stress.

Le système sympathique va être dans l'activation : il stimule les hormones du stress (l'adrénaline et le cortisol), active les muscles pour fuir ou attaquer, en cas de menace.

Le système parasympathique fait l'inverse : il restaure l'état initial, il rétablit la détente et gère la totalité des fonctions de retour au calme.

Le système nerveux sympathique est excitateur

Le système sympathique est EXCITATEUR.

En cas de danger, il réagit à l'attaque en mobilisant les réactions du corps pour faire face au danger, au stress. 

 

PRINCIPALES FONCTIONS DU NERF SYMPATHIQUE :

  • Il dilate les pupilles et inhibe la salivation
  • Il dilate les voies pulmonaires
  • Il accélère les battements cardiaques
  • Il stimule la sécrétion des glandes sudoripares (transpiration)
  • Il inhibe la digestion
  • Il stimule la sécrétion d'adrénaline et de noradrénaline
  • Il contracte les vaisseaux sanguins de la peau
  • Il relâche la vessie

Le système nerveux parasympathique (nerf vague) est modérateur

Le système parasympathique (nerf vague) est MODERATEUR.

Il a une action modératrice, apaisante, qui ramène les mécanismes organiques à leur rythme normal.

Sa fonction est de conserver et de restaurer l'énergie.

 

PRINCIPALES FONCTIONS DU NERF VAGUE :

  • Il contracte les pupilles et stimule la salivation
  • Il contracte les voies pulmonaires
  • Il ralentit les battements cardiaques
  • Il dilate les vaisseaux sanguins de l'intestin et stimule la digestion
  • Il sécrète l'insuline
  • Il dilate les vaisseaux sanguins de la peau
  • Il stimule la vessie pour qu'elle se contracte

Pour résumer, ce système d'adaptation nous permet d'avoir la santé. Il oscille sans arrêt entre inhibition et activation.

Lorsque nous voulons dormir, le nerf vague sécrète de la mélatonine.

Lorsque nous avons à agir rapidement, le nerf sympathique sécrète de l'adrénaline. 

Les deux systèmes nerveux sont à l'action en permanence et recherchent l'équilibre.

Comment expliquer le malaise vagal ?

En cas d'émotion (honte, colère, dégoût, peur, surprise, tristesse, joie) il y a activation du système nerveux sympathique. C'est-à-dire montée d'adrénaline, augmentation de la pression artérielle, augmentation de la fréquence cardiaque, transpiration, augmentation de la fréquence respiratoire et donc inhibition du système parasympathique. Les deux systèmes nerveux ne peuvent pas agir en même temps !

Le nerf vague va ensuite compenser pour faire baisser la pression artérielle, la fréquence cardiaque etc.

Le malaise vagal survient lorsqu'il y a sur réaction du système nerveux parasympathique, plus particulièrement chez les personnes hyper réactives et hyper sensibles. 

Le malaise vagal est dû à la baisse brutale et transitoire de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque. Le nerf vague a été hyper stimulé.

Malgré le caractère impressionnant d’un malaise vagal, l’incident est généralement bref.

Les symptômes qui l’accompagnent disparaissent en principe rapidement. Le rétablissement complet de la pression artérielle cérébrale peut demander un bon quart d’heure et dépend de la circonstance déclenchante.

Prendre rendez-vous

La Sophrologie est une thérapie brève et efficace pour réduire le stress et évacuer les tensions.

Le STRESS créé un déséquilibre du système nerveux sympathique et parasympathique

Un grand nombre de personnes est sujet au stress qu'il soit social, professionnel, familial ou autres.

En cas de stress, le système nerveux sympathique est sur stimulé : il est tout le temps sollicité ! La demande d'énergie est constante et dure dans le temps. Le système nerveux sympathique envoie de l'énergie dans les organes et dans les muscles qui n'est pas utilisé. Le nerf vague est sous stimulé.

Comme nous l'avons dit plus haut, le système est totalement autonome : nous ne pouvons agir directement par la volonté sur ces systèmes !

Il y a donc déséquilibre du système nerveux végétatif au profit du système sympathique. Le nerf vague cherche à revenir à l'équilibre. 

Ce déséquilibre au profit du système nerveux sympathique peut engendrer de la fatigue, des migraines, des problèmes digestifs, des inflammations, la fibromyalgie etc.

Impact de la respiration abdominale sur le nerf vague

Pour activer le nerf vague, notre grande alliée est la RESPIRATION. Elle fait partie du système nerveux autonome. 

A l'inspiration, il y a activation du système sympathique, l'activité du nerf vague est réduite et le rythme cardiaque accélère.

A l'expiration il y a activation du système parasympathique. Le nerf vague augmente son activité et fait ralentir le rythme cardiaque.

Ainsi, plus l’écart entre le rythme cardiaque instantané à l’inspiration et à l’expiration est grand, plus le niveau d’activité du nerf vague est élevé.

On peut retrouver l'équilibre du système nerveux autonome assez rapidement après quelques minutes de respiration en synchronisant la respiration. En effet, après quelques minutes de respiration synchronique, nous retrouvons une baisse de la pression artérielle,  une baisse du rythme cardiaque et de l'activité mentale et gagnons en apaisement.

En sophrologie, nous pratiquons la respiration synchronique c'est à dire l'activation d'une intention positive à l'inspire, Ex : j'inspire le calme, j'expire l'harmonie ... Ce type de respiration permet la prise de conscience de sensations ou de sentiments induits par cette évocation.

 La sophro-respiration synchronique peut se pratiquer en :

  • deux temps : Inspiration / Expiration
  • ou en cinq temps : Inspiration - Rétention - Tension douce - Expiration - Relâchement

Autres activités qui stimulent le nerf vague

Pour commencer, les mouvements que je fais pratiquer en relaxation dynamique et qui s'inspirent du yoga sont très bénéfiques pour stimuler le nerf vague.

Tous les mouvements qui génèrent de la détente musculaire apportent du bien-être.

Toutes les activités autour de la respiration, comme le chant, stimulent le système digestif et respiratoire.

Le yoga, le chant, la déclamation, comme la pratique de la respiration abdominale, sollicitent les muscles du système digestif et ont en commun une expiration plus développée que l'inspiration ; toutes ces activités sont favorables à l'activation du nerf vague.

On a observé que lorsque le système nerveux parasympathique était dominant, l'hormone de l'ocytocine était plus importante. L'ocytocine joue un rôle majeur pendant la grossesse, l'accouchement et l'allaitement. On l'appelle souvent l'hormone de l'amour et de l'attachement.

L’ocytocine a plusieurs effets physiologiques :

  • elle réduit le stress et l'anxiété
  • elle réduit la pression sanguine 
  • elle réduit le taux de cortisol 
  • elle confère une meilleure tolérance à la douleur 

Pour conclure, on sait à présent que le nerf vague, composant essentiel du système nerveux autonome, joue un rôle crucial dans la régulation des fonctions vitales du corps.

On voit que la Sophrologie, favorable à l'équilibre émotionnel et physique, permet de stimuler le nerf vague, en cas de stress et de déséquilibre du système nerveux autonome. 

Cette synergie entre la relaxation consciente et le nerf vague souligne l'importance de considérer le corps et l'esprit comme étroitement liés dans la quête d'un bien-être durable.

 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Est-ce que la Sophrologie aide pour le stress ?

11 Mar 2024

La boule dans le ventre, le souffle coupé, la fatigue et l'irritabilité ...  sont des symptômes de stress qui ne trompent pas. Si le stress a pris pouvoir s...

L'impact de la Sophrologie sur le nerf vague

19 Fév 2024

Le nerf vague (parasympathique ou pneumogastrique) est en fait une paire de nerfs crâniens du système nerveux autonome (ou végétatif). 
Les systèmes sympat...

Quels sont les bienfaits de la sophrologie ?

24 Jan 2024

La Sophrologie offre divers bienfaits tels que la gestion du stress, l'amélioration du sommeil et la promotion du bien-être physique et mental ; cette disci...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Retrouvez Elisabeth CHARZAT sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Sophrologues